Histoire de la Martinique Madinina

Histoire de la Martinique Madinina
La Maison du Géreur seule Habitation de Saint Pierre ayant survécu à l'irruption volcanique
  • Post author:
  • Post category:Découvrir

L'histoire de la Martinique

Les dates primordiales de l’ HISTOIRE  de la MARTINIQUE

La Martinique est d’origine volcanique, les presqu’îles de la Caravelle et de Sainte-Anne sont les premières terres apparue sur l’île, il y a 18 millions d’années.

Naissent ensuite la montagne du Vauclin, le Morne Jacob et les Pitons du Carbet. Le point culminant de l’île, la Montagne Pelée il y a 400.000 ans, un tout jeune volcan qui fait l’objet d’une surveillance et d’un observatoire, pour veiller sur les éventuelles éruptions et mouvements.

Les dates marquantes

-Au Ier siècle : l’ile reposante est peuplées par Les ARAWAKS, population pacifique, sont les premiers habitants de l’île, ils vivent de cueillettes de fruits, de chasse et de pêche.

Entre le XI / XII siècles : Les ARAWAKS sont massacrés par les Indiens Caraïbes, ils tuent les hommes et gardent les femmes pour les servir. L’île s’appelle depuis MADININA (l’île aux fleurs)

15 juin 1502 débarquement de Christophe Colomb, sur la plage du Carbet, il croit avoir toucher l’ouest de l’inde d’où le nom de « west Indie ».

1635 : Le début de la colonisation, avec la construction du fort Saint Pierre de la Martinique.

1660 : Les Indiens Caraïbes sont exterminés par de nombreuses guerres, entre Anglais Hollandais et Français, sur le sol de la Martinique.

1664 : Colbert officialise l’esclavage et la traite des noirs.

1725 : La Martinique désindustrialise et prospère, grâce à l’exploitation du sucre. Saint Pierre la capitale, le petit Paris des Antilles, il y a désormais 20 distilleries et 13 dans ses environs. La main d’œuvre est composées d’esclaves amenés d’Afrique noire.

1763 : Naissance de Joséphine Tascher à la Pagerie aux Trois Ilets, future impératrice Joséphine De Beauharnais, l’épouse préférée de Napoléon Bonaparte.

1814 : Après avoir été anglaise, pour échappé à la révolution de 1789, la Martinique redevient définitivement française.

1848 : Abolition de l’esclavage est décrété le 27 Avril, après insurrection des esclaves en Martinique, le 23 Mai restera la date de l’abolition par Victor Schoelcher .


1902 : Année politique, la Martinique compte 3 représentants, un sénateur et deux députés dont deux sont de couleur.

Le 3 mai 1902, une première explosion de la montagne pelée, des nuées de cendre inondent Saint Pierre. Alors que le volcan ne cesse de gronder, lors de la campagne électorale, le 17 mai est prévu le second tour des élections législatives, le gouverneur et le maire de Saint Pierre, demandent à la population de rester calme et de reprendre son activité.

Le 8 mai 1902 : irruption du volcan, qui a fait 28 000 morts et un seul survirant Cyparis, qui finira sa vie dans un cirque.

Le 20 mai 1902 : seconde irruption qui rase complétement Saint Pierre, les coulées de lave montent jusqu’à trois mètres de hauteur.

Le 6 juin 1902 : Nuées ardentes sur le village de Morne Rouge, au pied du volcan, faisant 1 500 morts.

Les 15 000 sinistrés de Martinique iront à Fort de France qui sera la nouvelle capitale.

1946 : La Martinique devient un département d’Outre-mer le 19 mars 1946.

– La Martinique compte alors un Conseil général et un Conseil régional. Le département se compose de quatre arrondissements (Fort-de-France, Trinité, Le Marin et Saint-Pierre), subdivisé en 45 cantons et 34 communes. Tous les textes nationaux y sont applicables de plein droit sous réserve d’adaptations nécessitées par la situation particulière du département. La Martinique est représentée au niveau national par 4 députés, 2 sénateurs et un conseiller économique et social. La préfecture est à Fort-de-France. Deux sous-préfectures la Trinité et au Marin, et celle de Saint-Pierre. En tant que département français, la Martinique fait partie de l’Union Européenne et bénéficie de mesures spécifiques qui adaptent le droit communautaire à la situation locale.

Retour au Guide de la Martinique

Toutes les toiles sont l’oeuvre de Clément :

[email protected]