Les Dominos en Martinique, le jeu le plus populaire des Antilles

Les Dominos en Martinique, le jeu le plus populaire des Antilles
Partie de Dominos Martinique d'après une photo de Jean-Luc de Laguarigue

Le jeu des dominos en Martinique :

Les dominos sont aux Antilles aussi populaires et importants que la belote, la contré ou la pétanque à Marseille, cela fait partie du folklore.
Les Martiniquais prétendent que le seul vrai jeu de dominos se pratique en Martinique, à trois joueurs, et que les cousins guadeloupéens qui jouent à 4 joueurs ne savent pas jouer, enfin c’est différent…

Ce n’est pas un jeu où l’on pose simplement des pions, comme pour le poker, les joueurs de dominos , observent l’adversaire, bluffent et intimident en fracassant les dominos sur la table. Les dominos sont comptés comme les joueurs comptent les cartes sorties, c’est un jeu de stratégie où les probabilités sont prises en compte par les meilleurs joueurs, qui ont leur « parc à cochons » (voir les explications plus bas).
Le jeu se fait dans la bonne humeur et surtout pas en silence, vous verrez jouer ce spectacle partout en Martinique, en famille sur les plages et dans tous les lieux publics…

Les règles du vrai jeu de domino Martiniquais :

– Le jeu se pratique donc à 3 joueurs.
– Chaque joueur tire 7 dominos et le reste est mis de côté soit 7 (la différence du jeu à 4 joueurs)
– celui qui a le plus fort double (le double 6, ou moins) engage la partie.
– le but est de poser tous ses dominos avant les autres joueurs et de mettre tout le monde « cochon ».
– quand on ne peut pas jouer on passe en disant « Boudé » ou en tapant sur la table.
– si plus personne ne peut plus poser de domino, le jeu est mort, alors on compte les points, celui qui a le moins de points en main reporte la partie à condition d’avoir moins de 6 points. Certains disent que la partie est morte et personne ne l’emporte.
– Celui qui gagne relance la partie et joue le dominos qu’il veut.
Un joueur qui pose un mauvais domino, involontairement ou volontairement, fait un parisien (pa fè parisien)
– Quand un joueur à gagné 3 parties, il a gagné, celui qui n’en a gagné aucune est cochon et quitte généralement la partie. les partie durent souvent des nuit entière.

« Etre cochon » c’est un peu comme, « baiser Fanny » à la pétanque en prenant une dérouillée et un score de 13 à  0.

En Martinique tout se fait dans la convivialité et les bons joueurs ont un grand parc à cochons

 

Retour au Guide de la Martinique